Faire face aux défis!

Au moment où le monde entier s’inquiète, à juste titre, de la destruction de l’Amazone par les feux de forêt, il est souvent oublié que la mer et sa colonne d’eau constitue le plus grand puits de carbone de la planète, et qu’il y a donc encore plus encore lieu de se soucier des effets du Changement Climatique sur l’océan, notamment pour une île comme Madagascar. Les participants du programme YLFCC de la Fondation Friedrich Ebert en sont devenus plus que conscients, particulièrement après avoir constaté de visu ces effets, et appris les différents exemples de stratégie, ce qui commence déjà par savoir nager.

La 3ème session de formation de jeunes leaders luttant contre le changement climatique (YLFCC) a eu lieu sous forme de voyage d’étude du 26 au 31 août 2019 à Toliara. Le choix du site est justifié par le thème du voyage d’étude, qui est : « Changement climatique et océan ». Par ailleurs, Toliara est le site de l’Institut Halieutique et des Sciences Marines (IHSM), institution unique en son genre à Madagascar, que les participants ont visité, et qui a également mis à disposition des personnes ressources.

Le Prof. Jean Maharavo, qui dirige la station du Centre de National de Recherches Océanographiques (CNRO) à Vangaindrano a délivré les présentations introductives sur les effets du Changement Climatique sur l’océan, et les stratégies de lutte y correspondant (atténuation et adaptation). Avec le Dr. Gildas Todinanahary, enseignant chercheur à l’IHSM, il a également accompagné et commenté les visites de site à Andrevo et Sarodrano. Après la visite du musée de l’IHSM, le Dr. Todinanahary a présenté des exemples de stratégies d’atténuation et d’adaptation : le développement de l’aquaculture et la gestion efficiente des écosystèmes vulnérable et leur exploitation. Avec quelques-uns de ces stagiaires, il a dirigé les sorties à Andrevo pour la visite de fermes d’aquacultures villageoises et pour avoir un aperçu de l’écosystème herbier ; et à Sarodrano pour l’identification d’écosystèmes vulnérables (récifs coralliens, mangroves), et la visite de récif frangeant dégradé.

Les séances de développement personnel, assuré par M. Andry Rakotonanahary, Consultant-Formateur, comprenant beaucoup d’exercices pratiques, concernaient la dynamique de groupe, la vision et la gestion de projet, la planification et la gestion de conflits.

 

par M. Dominique Rakotomalala
rakotomalala@fes.mg