Sélectionner une page

A Madagascar, une multitude de stations de télé, radios et de titres ne semble être qu’ une façade de pluralité d’information. C’est ce dont témoigne une récente étude de la FES sur les impacts de la structure de la propriété des médias sur la couverture médiatique, la représentation politique et le travail du journaliste. La pression quant au traitement de l’information imposée aux organes de presses malgaches par leurs patrons, qui sont pour une grande partie des hommes politiques d’un coté, et par les contraintes commerciales et financières de l’autre coté, restreint la liberté de presse dans la Grande île.
Politikà #4 fait le point sur les conditions de travail et les pratiques des journalistes malgaches qui sont tiraillés entre influence politique et commerciale, et présente des recommandations en vue d’une dépolitisation des médias et d’un encadrement de la pratique du journalisme à Madagascar.
 
Politikà_4_Médias. Pressés et oppressés