Sélectionner une page

Dans son édition de l’entre-deux-tours de l’élection présidentielle à Madagascar, Politikà #11 donne une analyse d’un premier tour électoral dans lequel les Malgaches ont choisi, parmi les 36 candidats représentés, le retour en arrière en mettant largement en tête les deux anciens présidents Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina.

Le taux de participation faible de ce premier tour ainsi que les réclamations d’annulation du vote sèment le doute que cette élection présidentielle puisse correspondre à l’exigence d’une consolidation de la démocratie dans la Grande ile. Sans risque de confrontations ethno-régionales, ni idéologiques, le danger de débordements lors du duel électoral du deuxième tour est cependant renforcé par la rivalité personnelle de ces deux anciens présidents qui ambitionnent le contrôle de l’Etat, leur permettant l’accès à des richesses et des opportunités économiques considérables.
 
Politikà_11_Présidentielle 2018. Comme on se retrouve !