Sélectionner une page

La décentralisation effective est un sujet récurrent à Madagascar. Pourtant, sa mise en place n’a jamais été concrétisée pas les régimes successifs. Faisant partie des promesses électorales de l’actuel Président de la République, verrions-nous enfin les choses bouger?

La deuxième édition du DATA qui s’est déroulée le 26 avril dernier a réouvert le débat à l’issu duquel les panelistes dont M. Rajafetra Manjaka Abraham, administrateur civil et YLTPien, M. Parfait Randrianitovina, directeur adjoint du projet PRODECID, M. Herilaza Imbiky, magistrat et secrétaire général au ministère des mines et des ressources stratégiques, et M. Serge Zafimahova, président de DINIKE ont donné leurs expertises. Il a été discuté que la décentralisation relève d’une volonté politique d’appliquer les textes et loi en vigueur, que les collectivités centrales décentralisées (communes) devraient être plus autonomes par rapport au pouvoir centrale et que les démarches doivent être politiquement inclusive.

Le débat, modéré par Madame Mirana Ralaivola, Journaliste économique de l’Express de Madagascar et YLTPienne a vu la participation active de M. Rivo Rakotovao, Président du Sénat, et un grand nombre d’intéressés.