Sélectionner une page

Open Space de la Jeunesse discute les conséquences du changement climatique

Les conférences débats s’enchainent sur la question du changement climatique. A l’heure où les jeunes agissent pour faire entendre leurs voix dans la défense de la cause, les jeunes issus des programmes Youth Leadership Training Program (YLTP) et Young Leaders Fighting Climate Change (YLFCC) de la FES ont organisé un Open Space regroupant les associations de jeunes et des organismes étatiques et non étatiques qui luttent contre le phénomène durant la journée du 19 septembre. Des conférences débats, des expositions des rencontres en petits salon et de échanges ont été au programme.

Le Changement climatique, de quoi parle-t-on ? Une présentation introductive a été faite par Madame Jane Razanamiharisoa du BNCCCREDD+ pour conscientiser les nombreuses personnes qui méconnaissent encore cette réalité bien présente et fortement menaçante à Madagascar. Mais la bataille n’est pas seulement au niveau terrain et environnemental, elle est aussi au niveau décisionnel et politique ; localement et sur le plan national et international. C’est dans ce sens que le concept de « justice climatique » a été présenté par Monsieur Haja Randrianomenjanahary du Forum Africain de la Justice Climatique (FAJC).

Deux débats en panel ont ponctué cette journée : « Introduire de nouvelles variétés dans la biodiversité : une mesure d’adaptation ? » avec la participation de Monsieur Haja Randrianomenjanahary de FAJC ; Hary Rajaonarison, Coordonnateur Régional de l’AVG Diana et participant au YLTP 2019 ; Sanda Anjara Rakotomalala de MYBN ; Mirindra Solofo Andriamarantiana de l’ONE et aussi participant au YLFCC 2019.  Le sujet est délicat dans la mesure où introduire de nouvelles variétés peut s’avérer nécessaire, pour des raisons de santé ou d’amélioration ; mais par ailleurs one ne peut jamais en mesurer les conséquences, qui peuvent être tout autre que ce que l’on attendait. L’autre débat qui a eu lieu dans l’après-midi s’intitulait : « L’océan est le plus grand puits de carbone de la planète » et les panélistes en étaient : Jaona Ravelonjatovo de Blue Ventures, Michael Manesimana du Projet d’Adaptation des Zones Côtières (PAZC), Mirindra Zo Andrianantenaina de l’ONG Maharitra, Cédric Ratsironkavana, économiste et participant du YTLP 2019 et le Professeur Jean Maharavo, Directeur de la station du Centre National de Recherches Océanographiques de Vangaindrano, qui a aussi en premier lieu présenté les « Effets du changement climatique sur l’océan ». Madagascar, a-t-on souligné, semble quelquefois oublier qu’elle est entourée de mer. De plus, non seulement en ce qui concerne l’océan, mais aussi dans d’autres secteurs, les décisions politiques ne tiennent pas compte de la recherche scientifique.