Dans le cadre de la lutte contre le COVID-19, la Commune Urbaine d’Antananarivo (CUA) réalise une série de formations de ses cadres et agents sur le Code Municipal d’Hygiène (CMH) avec l’appui de la FriedrichEbert-Stiftung (FES).

Le mardi 22 septembre 2020 a démarré la première formation des cadres et formateurs de la CUA à l’hôtel de ville Analakely portant sur les modalités d’application de ce nouveau code. La formation est assurée essentiellement par trois Directions de la CUA, celle en charge des affaires juridiques, celle en charge de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hygiène, et celle en charge de la Police Municipale. En outre, la Cellule en charge de la Bonne gouvernance à la CUA, ainsi que la Direction territoriale du BIANCO Analamanga se pencheront particulièrement sur les questions de prévention de la corruption. Les facilitateurs dispenseront des sessions de développement personnel en matière d’accueil, de gestion de conflits et de méthodes interactives de formation.

Une vingtaine d’autres activités de formation et d’information à l’intention des acteurs locaux et des citoyens de la ville s’ensuivront durant les deux prochains mois. Ainsi les agents verbalisateurs issus de la CUA et d’autres entités en charge de l’ordre public y participeront. Les corps des métiers du transport, du commerce et de la manufacture, ainsi que les usagers des points d’eau auront également l’occasion de discuter du contenu et des procédures d’application du CMH avec les responsables de la commune.

Le Code Municipal d’Hygiène de la CUA date de 2013 et a connu des amendements cette année 2020, compte tenu du contexte de la pandémie de la COVID-19. Les principes d’hygiène et d’assainissement qui y sont développés se réfèrent à l’Arrêté n° 1268-SAN du 16 juillet 1960 fixant les conditions de fonctionnement du service de police sanitaire générale dans les communes. Les montants des sanctions sont fixés par le Budget primitif 2020 de la CUA, dont des exemplaires sont mis à disposition des citoyens au niveau des fokontany et des autres bureaux administratifs de la Commune.

Selon l’art. 93 de l’Arrêté Municipal n°826/13 du 27 août 2013, modifié et complété par les arrêtés municipaux n° 2109/20 du 12 mars 2020 et n° 260 du 25 mai 2020, portant Code municipal d’hygiène applicable dans le périmètre de la Ville d’Antananarivo, « Le respect des droits humains et du droit de la défense, ainsi que l’inviolabilité des propriétés individuelles restent le principe dans l’application du présent arrêté. »

Directeur de la Communication 
CUA