Les Présidents des commissions et des groupes parlementaires au sein de l’Assemblée Nationale ont bénéficié d’une formation sur le leadership politique et les outils de contrôle parlementaire. Cette formation a eu lieu les 27, 28 et 29 octobre dans la capitale de la Région Vakinankaratra, Antsirabe.

En effet, le Législatif fait partie des piliers de la démocratie. A part son rôle représentatif, il propose et vote des lois qui répondent à l’intérêt général, avance des améliorations aux projets de loi émanant de l’Exécutif. Mais surtout, il lui incombe d’exercer des contrôles sur les actions du gouvernement.

Justement cette formation, qui rentre dans le cadre du projet parlementaire entre la Friedrich-Ebert Stiftung (FES) et l’Assemblée Nationale, a pour objectif de renforcer les capacités des présidents des commissions et des groupes parlementaires dans la conduite de cette mission de contrôle. Dans cette optique, des outils ont été présentés durant la formation, avec des illustrations du système de contrôle parlementaire allemand au sein de Bundestag.

Mais ce n’est pas tout. Les questions relatives aux systèmes, idéologies, les institutions politiques ont été largement abordées durant la deuxième journée.

Rappelons que le contrôle du gouvernement par le Parlement est une mission constitutionnelle. Poser des questions lors de la séance des questions-réponses aux membres du gouvernement, suivre de près les actions de ce dernier et demander des comptes relèvent de la démocratie et de la bonne gouvernance.

Mais par-dessus tout, cet atelier a été une occasion pour les participants de partager leurs expériences en leadership dans l’administration publique et de faire le point sur certains axes du développement personnel.