Afin que les acteurs malgaches et parties prenantes de la lutte contre le changement climatique soient mieux informés des enjeux de la COP26, le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable (MEDD), à travers le Bureau National des Changements Climatiques et de la REDD+ (BN-CCREDD+) et avec l’appui de la Friedrich-Ebert-Stiftung (FES) organise un atelier entrant dans la préparation de la participation de Madagascar à cette réunion internationale ce mardi 29 juin à l’Hôtel Carlton.

La Conférence des Parties (COP) réunit chaque année et depuis 1995 les états signataires de la Convention Cadre des Nations Unies pour le Changement Climatique (CCNUCC) pour discuter des engagements en termes de lutte contre le changement climatique. Après son report pour cause de pandémie en 2020, la COP26 qui se tiendra du 1er au 12 novembre à Glasgow (Ecosse, Royaume Uni) revêt des enjeux charnières pour renforcer les efforts afin de maintenir le réchauffement global moyen en dessous de 2°C voire 1,5°C d’ici 2100. Cet objectif prévu par les Accords de Paris sur le Climat en 2015 nécessite des engagements renforcés par les Etats signataires. En effet, la mise en œuvre des Accords de Paris est déjà en retard par rapport à la prévision de 2020. Des questions importantes sont également en suspens telles que la réglementation des marchés du carbone, la quantification des mesures d’adaptation ; chaque groupe d’appartenance a son mot à dire dans les négociations. A titre de rappel, Madagascar appartient au Groupe des pays Africains, au Groupe des Pays les Moins Avancés, au Groupe G-77 + Chine ; et fait également partie des différentes coalitions présentant des intérêts communs tels que la Coalition des Pays des Forêts Pluviales, les Pays Francophones, les Pays de la Commission de l’Océan Indien, etc. Ces différents groupes, où Madagascar adhère, organisent différentes réunions de coordination pour assurer l’inclusion de leurs intérêts dans les différents textes et décisions. Madagascar doit ainsi se préparer pour ce grand rendez-vous. Dans cette optique, ce premier atelier aura pour but d’informer toutes les parties prenantes de la lutte contre le changement climatique à Madagascar sur les enjeux de la COP 26 et les thématiques  sur lesquelles il faudra travailler. Deux autres ateliers seront organisés dans les mois suivants pour faire en sorte que notre pays soit le mieux préparé possible pour Glasgow.