A Madagascar, 500.000 jeunes entrent chaque année sur le marché du travail. Le pays n’ayant pas de véritable modèle de développement économique, ils viennent s’ajouter au groupe déjà très volumineux de ceux qui sont officiellement inscrits comme demandeurs d’emploi ou qui vivent de l’informel. Ce réservoir de main-d’œuvre est un fardeau mais également un potentiel énorme pour le développement du pays.

La présente étude effectuée par le Dr. Ramiarison Herinjatovo Aimé, économiste engagé, compile et analyse les expériences politiques de Madagascar durant ces dix dernières années, décrivant des atouts et des bonnes pratiques ainsi que des facteurs sous-jacents de blocage à la création d’emplois décents et productifs. Il s’avère que c’est l’orientation de la politique économique typique aux pays de l’Afrique subsaharienne, dont Madagascar, qui serait parmi les causes profondes des échecs.

Nous espérons que les différents aspects qui sont soulevés ainsi que les conclusions alimenteront les réflexions, discussions et positionnements éclairés auprès de la politique et d’autres acteurs concernés.

Constantin Grund

Représentant Résident

Friedrich-Ebert-Stiftung 

X
X