Face à une crise multidimensionnelle, le leadership fait face à de nouveaux défis. Les participants du YLTP 2022 se sont rendus sur le terrain pour mieux comprendre le leadership en temps de crise.  

La session 6 du programme YLTP (Youth Leadership Training Program) a choisi de s’intéresser à la gouvernance en temps de crise et post-crise. Du 15 au 21 août, la promotion a fait le déplacement à Ambanja et à Nosy-Be, des localités traversées par une crise multidimensionnelle, pour sentir les tensions, constater de visu les impacts et rencontrer les acteurs.

La première halte a eu lieu à Ambanja où les participants ont rencontré les acteurs de la crise socio-environnementale autour de l’exploitation des terres rares autour de la Baie d’Ampasindava. Les échanges ont permis aux différentes parties prenantes d’apporter des éclairages sur la gestion de la crise qui reste un sujet de préoccupation aussi bien pour la communauté locale que pour les représentants locaux du ministère de l’Environnement.

Arrivée à Nosy-Be, deux problématiques majeures ont été abordées : le changement climatique et la pression qu’il exerce sur les ressources marines, et la relance du secteur du tourisme, principale activité pourvoyeuse de ressouces de l’île. Ces deux questionnements ont relancé la réflexion sur la perspective de diversification de l’économie nosy-béenne pour une croissance durable et inclusive.

La valorisation des recherches mais aussi l’accompagnement des acteurs de la pêche ont été au cœur des échanges avec le personnel du Centre National des Recherches Océanographiques (CNRO) et l’association des pêcheurs de Nosy-Be. Les recherches océanographiques disposent d’une masse importante de données qui pourrait aider dans la prise de décision quant à la gestion et à la conservation de la mer et de ses ressouces.

Le périple s’est clôturé avec une soirée culturelle animée par l’association des femmes Ravinala qui œuvre dans la valorisation du patrimoine culturel de Nosy-Be entre autres la danse traditionnelle et l’art culinaire.

X
X