La 5ème édition du DonakAfon’ny TAnora s’est tenue le 21 juin 2019 dans la ville de Toliara, chef-lieu de la région Atsimo Andrefana. Le débat organisé par les yltpiennes et yltpiens issu de cette région avait pour objectif de mettre sur le tapis les réalités, les problématiques et les défis liés à la construction identitaire afin de faciliter un dialogue entre les différents groupes et les citoyens. Le panel a été composé de Dina Jeanne Fotomanantena, docteur en histoire à l’université de Toliara, Dr. Mbohoahy Tsibara, enseignant à l’université de Toleara, Fitahia Edwin, tradipracticien et adepte de la croyance traditionnelle malgache, Damy Govina, journaliste, participante au YLTP 2019, avec la modération de Mme Prisca Rakotosihanaka, yltpienne et directeur du développement de la région. L’assistance était composée de représentants formels et informels des groupes cohabitant à Toliara, ainsi que de jeunes travailleurs et étudiants.

Le débat, très animé, contradictoire et serein, a fait sortir que la région est régie par un ensemble de facteurs et de stéréotypes historiques, traditionnels, culturels, identitaires, ethno-régionaux, socio-économiques et religieux, qui comme partout à Madagascar, pourraient constituer des facteurs de blocage envers les défis du dialogue et du vivre ensemble et freiner aussi le développement. Par rapport aux vécus de la population dans la région, plusieurs orateurs ont témoigné des stéréotypes, des jugements et des différences de perceptions ainsi que des inégalités sociales qui provoquent parfois et même souvent des frustrations et de la discrimination. Les panélistes avaient lancé les défis auxquels la société et surtout les jeunes ont à relever afin de soutenir les processus de construction identitaire commune. L’unité nationale a été mise en exergue par les panélistes par l’ensemble des participants sans pour autant nier les éléments identitaires issus des histoires et des spécificités culturelles des différents composants de la population.