Sélectionner une page

Politikà 20: Le grand écart

L’édition numéro 20 de la revue Politikà est sortie. Dans ce numéro, la justice et ses maux sont principalement placés au centre des débats et des discussions. Néanmoins, d’autres articles politiques, économiques et culturels y sont abordés.

La revue est disponible au bureau de la FES Madagascar, Villa Martrat Ankadifotsy. Vous pouvez également consulter le document sur www.politika.mg

Au sommaire:

EDITORIAUX

Le père Noël est une ordure, par Raoto Andriamanambe

2021 nous demande la patience, par Constantin Grund

POLITIQUE 

Gouvernants et citoyens : dans le même bateau, cap aux antipodes par Aina Bovel

Parlement : pensée unique à l’horizon par Rindra Fabrice

Interview de Rivo Rakotovao, Président sortant du Sénat sortant par Rindra Fabrice

Interviews croisées de Dominique Rakotomalala et Hervé Razafindranaivo par Domoina Ratsara 

GRAND DOSSIER – La justice au plus offrant ? par Hilda Hasinjo et Raoto Andriamanambe 

Interview de Imbiki Herilaza, secrétaire général du Ministère de la Justice par Karina Zarazafy 

L’ENMG : la fabrique à magistrats est grippée – Tout savoir sur le monde de la justice et ses acteurs par Karina Zarazafy

La lutte contre le corporatisme judiciaire par Faratiana Esoavelomandroso

Interview du Pr. Faratiana Esoavelomandroso, doyen de la Faculté de droit et des sciences politiques (FDSP) de l’Université d’Antananarivo par Raoto Andriamanambe 

Interview de Fara Ramarosaona, coordinatrice de la lutte contre la corruption au sein du mouvement Rohy par Van-Lee Behaja 

Interview de Patrick Rafolisy, praticien de la gouvernance démocratique, la promotion de l’intégrité et la réforme de la justice par Patrick Rafolisy 

EKONOMIA

Monnaie nationale : il faut sauver le soldat ariary par Karina Zarazafy

Interview de Zavamanitra Andriamiharivolamena par Karina Zarazafy 

Crise sanitaire et fermeture des frontières : crépuscule sur le tourisme par Onja Fanoitra

FOCUS

Kianja Masoandro : l’amphithéâtre des controverses par Holy Rabe

Interview du Pr Fahafahantsoa Rapelanoro Rabenja par Van-Lee Behaja

Politikà numéro 19: L’éducation? Tableau noir…

Le numéro 19 du magazine Politikà est sorti. Cette édition est marquée par un focus sur l’éducation à Madagascar. Les articles, les interviews, les grands dossiers se focalisent sur les défis de l’éducation dans la Grande Ile : de la gratuité jusqu’au profil, sans oublier les statistiques y afférentes.

Au sommaire :

EDITORIAUX

Le chemin de l’école par Raoto Andriamanambe

L’éducation détruit le statu quo par Constantin Grund

POLITIQUE

Sénatoriales : face-à-face entre Mahajoro Rekany et Nicolas Randrianasolo par Hilda Hasinjo et Raoto Andriamanambe

Administration publique : une greffe de cerveau(x) par Raoto Andriamanambe

Interview de Tiana Rajoelisolo, consultante en ressources humaines et membre de l’Association malgache des DRH d’entreprises (AMDRHE) par Raoto Andriamanambe

Du Fanjakana lehibe à l’État-nation : Entre transformation et déformation par Juvence Ramasy

Interview de Sahondra Rabenarivo Présidente du CSI par Raoto Andriamanambe

EKONOMIA

Crise du Covid-19 : la résilience organisationnelle des entreprises mise à l’épreuve par Jean Arnaud Baraka

Économie post-Covid-19 : une relance qui s’annonce difficile par Karina Zarazafy

Interview de Vola Rakotondrazafy Andriatahina, représentant pays de l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel (Onudi)

FOCUS

GRAND DOSSIER

Gratuité de l’éducation à Madagascar : à quel prix? par Anthonia Rakotoarivelo

Cadre économique de l’éducation : le financement public de l’éducation nationale par Vahatraina Rasamoely

Profil de sortie : se former pour chômer par Hilda Hasinjo

Offre et usagers : les piliers indissociables pour une éducation de qualité pour tous par Lily Razafimbelo et Safirah Rakotonirina

Interview de Baomiavotse Vahinala Raharinirina, Ministre de l’Environnement et du Développement durable (Medd)

Crise sanitaire et culture : l’art en détresse ! par Hilda Hasinjo

Interview de Mampiray Solofoniaina, Entrepreneur culturel, YLTPien 

La version PDF de ce magazine bimestriel est téléchargeable sur www.politika.mg

Bonne lecture à tous !

 

Contrôle parlementaire: Des outils à la disposition des présidents des commissions et des groupes parlementaires

Les Présidents des commissions et des groupes parlementaires au sein de l’Assemblée Nationale ont bénéficié d’une formation sur le leadership politique et les outils de contrôle parlementaire. Cette formation a eu lieu les 27, 28 et 29 octobre dans la capitale de la Région Vakinankaratra, Antsirabe.

En effet, le Législatif fait partie des piliers de la démocratie. A part son rôle représentatif, il propose et vote des lois qui répondent à l’intérêt général, avance des améliorations aux projets de loi émanant de l’Exécutif. Mais surtout, il lui incombe d’exercer des contrôles sur les actions du gouvernement.

Justement cette formation, qui rentre dans le cadre du projet parlementaire entre la Friedrich-Ebert Stiftung (FES) et l’Assemblée Nationale, a pour objectif de renforcer les capacités des présidents des commissions et des groupes parlementaires dans la conduite de cette mission de contrôle. Dans cette optique, des outils ont été présentés durant la formation, avec des illustrations du système de contrôle parlementaire allemand au sein de Bundestag.

Mais ce n’est pas tout. Les questions relatives aux systèmes, idéologies, les institutions politiques ont été largement abordées durant la deuxième journée.

Rappelons que le contrôle du gouvernement par le Parlement est une mission constitutionnelle. Poser des questions lors de la séance des questions-réponses aux membres du gouvernement, suivre de près les actions de ce dernier et demander des comptes relèvent de la démocratie et de la bonne gouvernance.

Mais par-dessus tout, cet atelier a été une occasion pour les participants de partager leurs expériences en leadership dans l’administration publique et de faire le point sur certains axes du développement personnel.

 

CUA : Renforcement de capacités sur les actes municipaux, leurs contrôles et le contrôle de légalité

Près d’un mois après le premier renforcement des capacités des conseillers municipaux de la CUA, ils se sont de nouveau retrouvés à l’hôtel Ibis Ankorondrano pendant deux jours, les 19 et 20 octobre. Cette fois, le statut particulier de la CUA était placé au centre des échanges.

En effet, selon l’article 9 de ce statut particulier, la CUA est chargée, entre autres, du transport, de la gestion de voirie, d’assainissement et d’hygiène, de la gestion de l’eau et de l’éclairage public et de veiller au respect des textes relatifs à l’urbanisme. Une formation qui s’allie à la promotion du Code Municipal d’Hygiène (CMH).

Par ailleurs, les conseillers municipaux se sont également penchés sur des questions techniques qu’ils doivent maîtriser. Il s’agit, en l’occurrence, des rôles et des fonctions de l’organe délibérant de la commune, déjà abordés lors de la première vague.

Aussi, ont-ils approché les actes des autorités communales et des contrôles y afférents. Selon l’article 23 du statut particulier en question, il incombe au Maire de la CUA d’effectuer un contrôle de régularité des actes pris au niveau des arrondissements municipaux.

Par contre, le contrôle de légalité des actes pris par la CUA s’effectue a posteriori par le Préfet de police d’Antananarivo, selon les dispositions de l’article 40.

Le mécanisme autour du budget programme a été également abordé lors de cette formation.

Rappelons que la première vague de renforcement des capacités des conseillers municipaux de la CUA a eu lieu les 22 et 23 septembre derniers, toujours à l’hôtel Ibis Ankorondrano. Elle s’effectue dans le cadre du partenariat entre la CUA et la Friedrich Ebert Stiftung (FES).

 

 

Renforcement de capacités des élus de la Commune Urbaine d’Antananarivo

Dans le cadre de leur partenariat, la Friedrich-Ebert-Stiftung Madagascar (FES) organise à l’intention des Conseillers Municipaux nouvellement élus de la Commune Urbaine d’Antananarivo (CUA) un atelier de formation les 22 et 23 septembre 2020. L’ouverture de l’atelier de formation a eu lieu ce jour à l’hôtel Ibis Ankorondrano en présence de Monsieur Constantin Grund, Représentant Résident de la Fondation Friedrich-Ebert-Stiftung à Madagascar, de Monsieur Ralitera Andriamparany Guy, Président des Conseillers Municipaux de la CUA et des Conseillers Municipaux de la CUA.

 

Pour une bonne gouvernance : harmonisation entre l’organe exécutif et l’organe délibérant

Si les conseillers municipaux représentent également les électeurs en répondant aux besoins de la collectivité, d’une part, ils sont amenés à contribuer à l’élaboration de la politique municipale en votant le budget préparé par le Maire, et en décidant des services publics municipaux. D’autre part, l’organe exécutif représenté par le Maire et son équipe est en charge d’assurer le respect des lois et règlements et de proposer un plan de développement en mettant en exécution sa vision. Ces rôles bien distincts requièrent un dialogue ponctuel entre les organes et surtout le respect de la séparation des pouvoirs.

 

Des thématiques en adéquation aux besoins des conseillers municipaux 

La séparation des deux organes requiert un savoir et un savoir-faire appropriés, tant la complexité des problèmes à résoudre dans un contexte de rareté de ressources oblige à l’efficacité et à l’efficience. C’est dans ce contexte que la Commune Urbaine d’Antananarivo et la Friedrich-Ebert-Stiftung Madagascar compte mettre en œuvre des activités de Renforcement de Capacités des Responsables municipaux (Surtout les Conseillers d’Antananarivo). Les Conseillers Municipaux nouvellement élus se doivent d’être opérationnels à leur nouvelle fonction. La formation abordera des thématiques relatives au cadre juridique, au paysage institutionnel et tout ce qui concerne l’organe délibérant et l’organe exécutif dans le cas de la CUA. Le renforcement de capacité des Conseillers Municipaux va également se pencher sur les actes de la commune et leurs contrôles.

                                           

 

Politikà Hors-série : Indépendance, 60 ans d’espoirs – de destruction …

Cette année, Madagascar célèbre le soixantième anniversaire de son indépendance. La crise sanitaire a quelque peu occulté cette étape majeure pour une république en quête de stabilité et de quiétude. Pour ne pas oublier le long chemin parcouru, ce numéro exceptionnel de Politikà retrace les 60 ans de l’indépendance de la République, à travers 68 pages d’analyses, de textes, d’entretiens …

 

Au sommaire

 

EDITORIAUX

Défaite de l’indépendance par Raoto Andriamanambe

La fanfare finale pour la Grande dame par Constantin Grund

 

LE LONG CHEMIN VERS L’INDÉPENDANCE

Récit. 26 juin 1960. Enthousiasme et détachement à Antananarivo à la proclamation de l’indépendance par Helihanta Rajaonarison

Interview. Général Désiré Ramakavelo, officier à la retraite, membre de l’Akademia Malagasy: « Rien n’équivaut à la liberté »

Analyse. État postcolonial malgache. Une greffe qui a mal pris par Juvence Ramasy

Analyse. Gouvernance. Élites, familles politiques et pouvoir à Madagascar depuis le XIXe siècle par Jeannot Rasoloarison

Interview. Hemerson Andrianetrazafy, historien de l’art et artiste plasticien : « La “déresponsabilité” du citoyen a été le véritable maelström qui nous a broyés »

 

CONSTRUCTION DE LA RÉPUBLIQUE

Interview. Rivo Rakotovao, président du Sénat : «Notre indépendance économique a été reléguée au second plan»

Analyse. Crises cycliques. « Toute poussée de croissance se traduit par un soubresaut politique » par Mireille Razafindrakoto, François Roubaud et Jean-Michel Wachsberger

Analyse. Nos choix économiques ont-ils été pertinents ? par Lucka Cédric Ratsironkavana

Analyse. Maritimisation. Perspective géopolitique de la diplomatie par Christiane Rafidinarivo

Interview. Christophe Bouchard, Ambassadeur de France à Madagascar : « Les Îles Éparses ne doivent pas être un sujet de conflit, mais au contraire un sujet de coopération »

 

PERSPECTIVES

Interview. Fela Mijoro Razafinjato : « Nous recherchons l’équité non pas l’égalité pour les personnes en situation de handicap »

Analyse. Genre. Le genre dans Madagascar d’aujourd’hui et dans l’avenir par Zo Vololona Randriamaro

Analyse. Identités et histoires. Construction identitaire nationale dans le champ de conflit de l’ethnicité merina et « côtière » par Jean-Aimé Raveloson

Interview. Michèle Rakotoson :« Le travail d’Indépendance est un travail psychologique, de confiance en soi et en sa culture »

Analyse. Système social. La protection sociale tout au long de l’indépendance par Léontine Mbolanomena

Fiction. Lettre aux anciens du pays par Na Hassi

 

La version PDF est téléchargeable ici  POLITIKA HS_AOUT 2020

Bonne lecture à tous !